Avec SEXOTHERAPIE.COM réglez vous-même vos problèmes sexuels

AccueilEjaculation précoce - les dégradations de l’éjaculation précoce

ÉJACULATION PRÉCOCE :

LES DÉGRADATIONS DE L'ÉJACULATION PRÉCOCE

Une éjaculation précoce disparaît rarement si l’on ne fait rien pour résoudre le problème, nous l’avons dit ; en revanche, un tel problème a plutôt tendance à se dégrader :

  • l'éjaculation devient de plus en plus rapide ;
  • si le problème n’était pas habituel, il finit par le devenir ;
  • progressivement des problèmes d'érection peuvent s'installer : au départ, ce ne sont que des baisses anodines, puis une érection qui manque de rigidité, dès le début de l'acte sexuel ;
  • à un certain stade, on note une impossibilité d'obtenir une érection suffisante pour la pénétration.

De plus, l’éjaculation précoce aboutit à une frustration qui conduit à deux attitudes contradictoires :


  • soit, à la multiplication des rapports sexuels, pour tenter de compenser les besoins non satisfaits :

    • en couple, l’homme semble « insatiable » : « mon mari ne pense qu'à ça », disent certaines femmes ;
    • chez le célibataire, cela aboutit à la recherche constante de partenaires différentes ;

 

  • soit, à l’évitement des rapports sexuels :

    • en couple, le but est d’échapper à la frustration, ce qui conduit à une diminution des rapports sexuels et progressivement à une diminution du désir sexuel (appelé aussi « manque de libido »).
    • le célibataire recherche de moins en moins les rencontres risquant d'aboutir au rapport sexuel redouté...
Bien entendu, lorsque dans un couple, les deux partenaires sont sur le mode de l’évitement ou sur celui de la multiplication des rapports sexuels cela pose moins de problèmes que lorsque l’un des deux réagit à l’inverse de l’autre… mais cela ne règle pas le problème pour autant.

 

Et l’amour ?

Malgré l’amour que les partenaires peuvent éprouver l’un pour l’autre, la situation reste particulièrement difficile à gérer si l’on en vient à l'évitement des rapports sexuels :  fuir les rapports sexuels n’a jamais été une preuve d’amour, bien au contraire !

Une telle situation incompréhensible s’explique, nous l’avons vu, parce qu’elle est la réponse à la frustration, c’est-à-dire à la souffrance que l’éjaculation précoce entraîne chez les deux partenaires.

Les risques de dégradation existent, nous l’avons vu et notamment les difficultés d’érection : si à l’évitement des rapports sexuels se surajoutent encore les pannes d’érection, cela peut rapidement devenir insupportable !...

Conséquences pour la femme :

- évitement des rapports sexuels : cette frustration sexuelle conduit fréquemment la femme au rejet inconscient de son partenaire qu’elle juge « incapable de lui procurer du plaisir »...

- l’éjaculation précoce empêche la spontanéité : si l'homme tente de freiner son excitation, la femme évite d'en « faire trop » ;

- la dévalorisation d’elle-même (si elle se croit incapable de jouir en moins de 2 minutes chrono !)

- la partenaire pense souvent que son compagnon « est incapable de se contrôler » ou bien que son égoïsme le pousse à éjaculer quand il en a envie, sans songer à elle...

...et l’on voit bien que la séparation n’est pas loin, même si elle ne résout jamais le problème !

Voyons maintenant les erreurs à éviter avec une éjaculation précoce...

Les erreurs à éviter