Avec SEXOTHERAPIE.COM réglez vous-même vos problèmes sexuels

AccueilLes origines de l'insuffisance de rapports sexuels

FRÉQUENCE DES RAPPORTS SEXUELS :

LES ORIGINES DE L'ABSENCE OU DE L'INSUFFISANCE DE RAPPORTS SEXUELS

Nous pensons que le manque (ou l’absence) de rapports sexuels est, dans la plus grande majorité des cas, la conséquence de rapports insatisfaisants.

Être satisfait ne se borne pas seulement à éjaculer ni à atteindre l'orgasme !... Le véritable plaisir va bien au-delà.

Le plaisir

L’idée est donc la suivante : si vous parvenez à retrouver un véritable plaisir (partagé) dans vos rapports sexuels, vos désirs devraient logiquement revenir.

Davantage de désirs devraient se traduire logiquement, dans le même temps, par une fréquence plus importante dans vos rapports sexuels : d’une manière générale, nous avons toujours tendance à vouloir recommencer les actes agréables pour délaisser, bien entendu ceux qui ne le sont pas.

Plaisir, désir...

En cela, nous retrouvons un processus que nous avons déjà développé par ailleurs : plus vos rapports vous procureront du plaisir et plus vos désirs sexuels (la libido) augmenteront et de ce fait, plus vous aurez envie de recommencer.

Autrement dit, même si cela vous semble logique,  vous ne pourrez améliorer la fréquence de vos rapports sexuels » que s'ils vous procurent une plus grande jouissance.

Est-ce à dire que vos rapports sexuels ne vous procurent pas, à l’heure actuelle tout le plaisir que vous pourriez en attendre ?

C’est une piste, effectivement et nous allons la développer plus avant.

L’inverse est vrai

En revanche, on constate très logiquement que, face à des difficultés sexuelles, la façon souvent inconsciente de gérer la situation consiste à différer ou à éviter les rapports sexuels puisqu’ils sont source de frustration, autrement dit de malaise.

Cette frustration se cristallise souvent au sein du couple et occasionne des disputes, des bouderies et même fréquemment la séparation.

Sans en venir à ces extrêmes, l’évitement des relations sexuelles est déjà en soi un problème à résoudre.

Eviter les rapports sexuels

Bien entendu, cet évitement ne règle pas le problème, mais il empêche d’être confronté à la situation qui risque d'en découler : c’est donc un phénomène de protection, tout comme les gens qui souffrent de la faim finissent par avoir de moins en moins faim.

Agissez avant qu'il ne soit trop tard !

Si vous en êtes à la limitation des rapports sexuels, sachez que le processus est simplement « en sommeil » et ne demande qu'à repartir à condition d'en prendre conscience et dès l'instant où l'on fait ce qu'il faut pour cela.

Quand bien même votre partenaire ne partagerait pas votre volonté d’une « renaissance » de vos rapports sexuels, nous sommes convaincus qu’à partir de ce moment-là, vous saurez trouver les arguments qui l’inciteront à modifier sa vision des choses et ses comportements...

... D’autant plus que votre objectif n’est théoriquement pas fondé sur un égoïsme centré sur votre seul plaisir, dans la mesure où vous souhaitez partager ensemble des moments intimes bien plus épanouissants.

Les « fausses » raisons de l'insuffisance de rapports sexuels

Les raisons invoquées pour éviter des rapports sexuels restent les excuses légendaires (migraines, fatigue, film ou émission télé à ne pas manquer, invitations, travail urgent etc.).

Même s’ils recouvrent une certaine réalité, tous ces prétextes sont destinés à justifier en toute bonne foi du report à une date ultérieure des rapports sexuels « frustrants ».

Voyons maintenant comment procéder.

Les difficultés qui occasionnent un manque de rapports sexuels