Avec SEXOTHERAPIE.COM réglez vous-même vos problèmes sexuels

AccueilUn ami m'a parlé des exercices qu'il a faits : puis-je les faire, si j'ai le même problème que lui ?

Un ami m'a parlé des exercices qu'il a faits : puis-je les faire, si j'ai le même problème que lui ?

 

Non, surtout pas : ce serait le plus mauvais service qu'il puisse vous rendre.

Votre problème est peut-être globalement semblable au sien, mais il serait étonnant que son degré se présente exactement de façon identique : même chez les jumeaux, on note des différences significatives !

C'est pour cette raison que le Questionnaire initial est aussi complexe : toutes vos réponses vont être codifiées (circonstances, durée, aggravation, amélioration, apparition, variation, seul ou en couple, manifestation intermittente ou permanente, etc.)

En supposant malgré tout que le problème soit exactement le même, au degré près, vous n'allez pas non plus évoluer de façon identique : les exercices, comment les a-t-il faits? quels résultats a-t-il obtenu ? et pour vous, qu'en sera-t-il ? avait-il des rapports sexuels ou non, à quelle fréquence et comment ? etc.

La sexo-rééducation comporte en tout plus de 200 exercices différents, indépendamment de leurs variantes. Ces exercices doivent être effectués dans un ordre prédéterminé, pour tel degré du problème et non pas différemment, faute de quoi on obtient nécessairement des résultats qui peuvent (dans le meilleur des cas) résoudre telle partie du problème mais pas telle autre. Ce n'est pas par hasard s'il nous a fallu une dizaine d'années pour arriver à maîtriser l'enchaînement complet de ces exercices, même si nous en poursuivons encore l'affinement.

En effectuant les mêmes exercices que votre ami, le risque c'est, non seulement que le problème ne soit pas résolu (ce qui n'est pas trop gênant en soi) mais surtout (et cela est bien plus grave) que votre corps intègre de nouveaux comportements et que ceux-ci se surajoutent aux problèmes de départ...

Le tout va former une sorte d'amalgame qui ne résoudra pas vos difficultés mais qui risque, au contraire d'en accélérer la dégradation.

Si par la suite, vous souhaitiez entreprendre une sexo-rééducation, vous risqueriez d'avoir de très grandes difficultés pour arriver à repartir sur des bases saines : vos « mauvaises habitudes » du départ alliées à un reconditionnement qui ne vous concernait pas, risquent d'aboutir à des difficultés autrement plus complexes que celles que vous connaissez aujourd'hui.

Vous avez bien fait de ne pas accepter ce « cadeau empoisonné » : on perd souvent beaucoup de temps et d'argent à vouloir en économiser un peu...

 

Quelques extraits des témoignages reçus

 

ma femme en avait assez de me voir aller dans la salle de bains...

Lire la suite...