Avec SEXOTHERAPIE.COM réglez vous-même vos problèmes sexuels

AccueilVos rapports sexuels sont-ils véritablement satisfaisants ?

ÉRECTION DIFFICILE APRÈS ÉJACULATION :

VOS RAPPORTS SEXUELS SONT-ILS VÉRITABLEMENT SATISFAISANTS ?

Puisque vous ne faites pas partie de ces éternels insatisfaits dont nous parlions plus avant et à qui nous avions suggéré de ne pas rechercher la perfection, de deux choses l’une : soit vous percevez quelquefois une certaine insatisfaction, soit c’est votre corps qui la ressent…

Les rapports « insatisfaisants » résultent d'une érection qui ne serait pas toujours aussi bonne qu’elle devrait l’être, d'une éjaculation qui manquerait de vigueur ou qui serait parfois un peu trop rapide ou, à l’inverse, trop longue à venir...

Insatisfaction

Tout cela va donc de se traduire par une certaine insatisfaction qui n’a rien de comparable avec des rapports désastreux, mais dont la légère amertume va, à elle seule, freiner votre motivation au point d’empêcher votre érection de revenir aussi facilement qu'elle le devrait.

Pourquoi ? Parce qu'au moment de l’éjaculation, ce plaisir est arrivé trop rapidement (ou trop tard !), ou bien parce qu'il n’a pas été aussi intense qu’il aurait pu l’être si l’érection avait été nettement meilleure.

La frustration

Tout se passe comme si vous n’aviez pas perçu autant de plaisir que vous en attendiez.

Prenons un exemple différent. Au restaurant, le plaisir d’un très bon repas vient aussi de l’attente entre les plats et des arômes qui s’en dégagent lorsqu’ils arrivent.

Si le tout était terminé en 10 minutes ou bien si un terrible rhume vous empêchait de percevoir tous ces parfums, vous ne pourriez pas véritablement apprécier les mets comme il se devrait. Il en serait de même si les plats vous parvenaient après de longues heures d’attente.

Terminé !...

Dans le cas du rapport sexuel, c’est un peu comme si votre corps « chargeait » au départ une grande quantité d’énergie sexuelle ou de désir… Et puis, au moment de l'éjaculation, voilà que tout est terminé, sans que les sensations escomptées aient véritablement été « au rendez-vous ».

Bien entendu, lorsque l’on est habitué à un tel « fonctionnement » la déception est peut-être moins grande mais elle n’en demeure pas moins présente et cette frustration va totalement à l’encontre de l’apparition d’une nouvelle érection ou si l'on préfère, ne la favorise pas véritablement...

De ce fait

Lorsqu’un rapport sexuel est moyennement correct, on peut vouloir recommencer, alors que lorsqu’il a été satisfaisant, on aurait plutôt envie de le prolonger… de le continuer, comme si l’on souhaitait qu’il ne se termine jamais...

« Recommencer » signale bien qu’il y a une frustration et que l’on doive « repartir », avec une certaine amertume, exactement comme le sportif qui vient d'être battu doit se motiver trois fois plus, avant de pouvoir repartir.

« se motiver trois fois plus » peut quelquefois relever de l’insurmontable, surtout si la déception est partagée par la partenaire et si l'on imagine que cette seconde fois ne sera guère plus brillante.

Le conditionnement

Partant de là, c’est un mauvais conditionnement, une mauvaise habitude qui est prise par votre corps (qui a peut-être été prise, dès le début de vos premiers rapports).

De ce fait, après l'éjaculation, l’érection ne revient pas et cette situation finit par devenir normale... selon votre propre logique. Cet élément révèle néanmoins l'existence de problèmes sous-jacents et c'est probablement le plus fâcheux...

Ce qui peut empêcher une nouvelle érection après une première éjaculation